Facebook
[Dossier] : À quand le premier millionnaire des artistes urbains béninois ?

[Dossier] : À quand le premier millionnaire des artistes urbains béninois ?

Les millions logés dans les comptes en banque des artistes ne sont plus les seuls pris en compte par la musique d'aujourd'hui pour survivre.


Certes ces millions bancaires restent la base du développement de l'industrie musicale mais ceux brassés sur les réseaux sociaux et notamment sur YouTube font désormais la loi. Pourvue d'énormes avantages, la plateforme YouTube est devenue une grosse machine de promotion musicale à travers le monde avec qui tous les artistes font alliés pour la vente internationale et illimitée de leurs œuvres. Un gros moyen qui, jusque là ne profite malheureusement pas à la urban musique béninoise. Aucun artiste urbain béninois n'a encore accumulé le million de vues de sa ou ses vidéos sur YouTube. Un constat amer qui pousse à se poser des questions comme : N'avons-nous pas au Bénin, des vidéos urbaines qui méritent autant de vues ? Les générations consommatrices de cette musique ne sont-elles pas si importantes pour de tel score ? Ou carrément le Bénin n'a pas la culture de lecture en ligne des vidéos ?


Il faut que cela soit claire, le parcours de se taper le million de vues sur YouTube n'est pas une mince affaire, cela n'a toujours pas été facile pour les artistes populaires. Le problème est que le Bénin est presque le seul pays de l'Afrique de l'ouest dont la musique réalise de très faibles scores en terme de vues sur YouTube malgré que sa musique devient de plus en plus écoutée au-delà des frontières. Dans des pays comme le Togo, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, le Burkina Faso, où un artiste cartonne dans une année avec un morceau, la vidéo est gratifiée d'un nombre très important de vues sur YouTube qui avoisine le million; cela grâce au public intérieur. Ce qui est carrément l'opposé au Bénin, l'artiste aura beau cartonner durant l'année, sa ou ses vidéos ne seront visionnées que par une poignée de gens curieux. Énorme quand même non ? Les béninois ne le savent peut-être pas, il faut donc qu'on vous le dise.


Sur Youtube C'est d'abord le pays d'où est l'artiste qui fait sensation, qui le vend, l'impose au reste du monde, parce que, la majorité des abonnés à la plateforme YouTube, choisit très souvent de mater des vidéos ayant déjà un nombre important de vues, les vidéos qui ont donc la chance d'enregistrer de nouveaux clics sont celles qui sont déjà regardées au max. Au Bénin, il faut attendre qu'une oeuvre produite au pays devienne populaire avant qu'on ne l'adopte. Voyez-vous le mal ? Il revient donc de comprendre que, tant que vous n'allez pas soutenir vos artistes qui en ont réellement besoin pour une exposition à l'échelle internationale, personne ne va s'intéresser à votre musique de surcroît à vos artistes. Les pays voisins ou pas l'avaient compris et sur YouTube, le résultat est bien visible sur les vidéos de leurs artistes qui le méritent. Ils les y poussent parce qu'ils savent les énormes avantages qui en découleront en faveur de ces artistes. Au passage une mention spéciale aux communautés béninoises de la diaspora qui d'après les recoupements, offrent la grosse part des vues enregistrées par les vidéos urban béninoises. Force à tous partout où vous soyez ! Des exemples à suivre car, si ces compatriotes le font c'est parce qu'ils savent que comme avantages, mis à part le caractère rénumérateur, le nombre important de vues enregistrés par une vidéo sur YouTube fait exploser les ventes en ligne, dans les magasins de disques, augmenter aussi le nombre de streaming de l'oeuvre, cela conforte surtout la confiance des majors à s'intéresser à l'artiste pour des offres devant amplifier la notoriété de ce dernier à travers les continents. Ainsi il y'a que la culture du pays qui en sort grandi.


Par ailleurs, il ne faut surtout pas oublier les grosses difficultés qui sous-tendent une telle situation qui sont la mauvaise qualité de la connexion du pays et son coût qui revient plus ou moins élevé par rapport à d'autres pays voisins. Néanmoins il est impérativement temps de soigner l'image de la musique urbaine béninoise sur cette plateforme mondiale quoi que cela nous coûtera.


Lucky SOUNKPON

facebook

Fatal error: Class 'Conf' not found in /home/urbenhits/public_html/view/beta1/function.php on line 408