Facebook
Beezy Baby (à cœur ouvert)

Beezy Baby (à cœur ouvert)

220

Notre reporter s'est approché de Beezy Baby pour un entretien. Sur Focus, la parole est à l'artiste Beezy Baby.

 

Seule femme au Bénin ou du moins très connue à faire du rap, un genre musical jeune et reconnu aux mecs : Beezy Baby est restée pendant longtemps silencieuse mais au fond un travail se faisait.

Récemment l’artiste a mis en ligne son single Sang De Jésus ; le fruit d’un long travail d’équipe ; un son qui fait son petit bonhomme chemin.

Bienvenue à tous sur Focus, aujourd’hui Beezy Baby est notre invitée. 

 

Urbenhits: Beezy Baby. Il y a longtemps qu'on ne t’entend plus sur les ondes. Pourquoi ce long silence?

 

Beezy Baby: Salut Urbenhits. Est-ce qu'on peut vraiment dire qu'il s’agit d'un silence? Je bossais dur pour sortir du lourd. Il faudrait qu'à chaque sortie, je sois encore plus performante. J'ai donc l'habitude de prendre tout mon temps pour préparer un gros coup et quand je sors, paf tout le monde est émerveillé.

 

Urbenhits: Février dernier, le jour de la Saint Valentin tu lançais "Mon mec d'avant". Quels sont les retours que tu as eu venant du public?

 

Beezy Baby: Beaucoup de retours. Les fans étaient surpris de me voir faire du love. C'est vrai, je fais souvent de l'égo trip, un côté que tout le monde me connaît mais après tout je suis une femme. J'ai été amoureuse, que dis-je, je suis amoureuse. Je me suis donc dis pourquoi ne pas dévoiler une autre face de moi. Voilà c'est fait et cela a pris.

 

Urbenhits: Cette histoire dans la chanson, tu l'as vraiment vécu?

 

Beezy Baby: Malheureusement, oui c'est une vraie histoire que j'ai vécu personnellement. Le public ne va pas y croire mais c'est vrai quand même.

 

Urbenhits: " Sang de Jésus" c’est le nouveau single. Pourquoi un tel titre?

 

Beezy Baby: "Sang de Jésus", tout simplement pour faire taire les jaloux et les rumeurs. On est au courant de tout ce qui se raconte par ci et par là. Certaines personnes sont allées même jusqu'à me vouloir du mal et ont échoué, échoueront toujours d'ailleurs parce que je me baigne dans le Sang de Jésus. Ça chuchote trop. Les gens parlent beaucoup mais agissent peu. Dans cent ans, mille ans, ils ne pourront rien contre moi et seul Dieu a le pouvoir de vie et de mort sur moi. Alors, sans trop discourir, "Sang de Jésus"

 

Urbenhits: Ce single annonce-t-il un album ou une mix tape à l’horizon?

 

Beezy Baby: Non mais plutôt d'une compile que mon équipe et moi prévoyons servir d'ici mi- Septembre.

 

Urbenhits: Question curieuse, comment tu arrives à t'en sortir avec tes fans hommes? N'exagèrent-ils pas?

 

Beezy Baby: Que veux-tu que je te réponde maintenant si déjà toi-même tu connais ma réponse! Disons qu'on s'entend bien. Mais ils exagèrent un peu et je ne leur en veux pas. Je suis une femme après tout et les jeux de drague ne manquent surtout pas. Beaucoup me font la cour, mais malheureusement mon cœur est déjà pris un peu comme mon beezy. J'ai une image et elle m'est chère. Je ne peux pas me permettre le luxe d'accepter les avances de tout le monde et après ces mêmes personnes iront raconter leur bobard. En dehors de ça, tout va bien.

 

Urbenhits: Quelle image Beezy Baby a de la musique urbaine? 

 

Beezy Baby: Qu'en sais-je vraiment! Je dirai tout simplement que parallèlement à ce qu'on entendait dans les années 2005, 2008, je peux dire qu'elle a beaucoup évolué surtout qu'on compte beaucoup de jeunes comme moi qui s’essayent à la chose. Ça, j'en suis ravie. Parlant de ce qui ne va pas, il y en a plusieurs. Mais le plus grave est qu'on ne s'aime pas entre nous artistes. On n'aime pas collaborer. Il y a des aigris qui pensent à leur ventre et leur gloire. Et c'est triste. Nul ne peut évoluer ainsi.

 

Urbenhits: Un conseil pour palier à cet état de chose?

 

Beezy Baby: Je ne suis pas très douée en conseil. Mais j'exhorte tout le monde a une prise de conscience afin que l'on trouve de meilleurs remèdes aux maux qui minent notre musique.

 

Urbenhits: Si tu devrais conclure cet entretien, que dirais-tu?

 

Beezy Baby: L'essentiel est déjà dit. Un merci à Richard Laraignée aka Mr Socole, président du label CKS et à Ismard Benloutou, manager du label. Un sincère remerciement à tout le Witch Entertainment (Dagger, Nick, Marsahall) et à Meko Prod pour tout ce qu'ils font pour moi. Bien sûr, je ne manquerai pas de remercier tous les animateurs radio comme télé, tous les sites web d'ici et d'ailleurs qui me soutiennent dans mes nobles actions. Et pour finir, je fais un grand grand big up à tous mes fans puisque sans vous il n'y a pas artistes et il y en aura jamais. Le meilleur reste à venir. One love.

 

C’était Beezy Baby sur Focus

 

Interview réalisée par Jaures Bradley Adjinda

 

facebook

Fatal error: Class 'Conf' not found in /home/urbenhits/public_html/view/beta1/function.php on line 408