Facebook
Erythier

Erythier

135

Sur cette page, nous allons à la rencontre des artistes africains qui font bouger l'univers musical des discothèques africaines.

Nous sommes en compagnie de Erythier dans ce tout nouveau numero. L'homme à la chose a accepté s'entretenir avec notre équipe. Plutôt que de résumer ce qu'il nous confie dans l'entretien, allons simplement à sa rencontre.

 

Bonne lecture à vous..!

 

Urbenhits: Salut Erythier. Alors, Erythier à l'état civil c'est qui?

 

Erythier: Salut Urbenhits. Bonjour aux lecteurs. On m'appelle tout simplement KONON Thierry Mawuko. Je suis Togolais d'origine.

 

Urbenhits: Togolais d'origine, mais bercé par le rap béninois?

 

Erythier: Je dirai tout simplement les deux. J'aime le rap en général que cela soit béninois, togolais ou autres, j'aime le rap. 

 

Urbenhits: Parle nous de tes débuts dans la musique.

 

Erythier: Jai commencé en 2006 avec un grand frère à moi "Ame Jo", qui m'a appris quelques rouages et depuis, c'est parti tout seul. J'ai commencé par m'amuser avec des freestyles, des tas bien sûr. Je me suis plus axé sur l'écrit, travailler ma plume et voilà cela a pris.

 

Urbenhits: Désormais tu es signé par la maison Isyprod. Dis nous comment s' est fait la rencontre avec les propriétaires de cette maison?

 

Erythier: La rencontre s'est effectuée lors d'une prestation sur le campus UAC à l'occasion du test d'entrée au MUR (Mouvement Universitaire du Rap). Ils ont été très tôt séduit par ma prestation et m'ont aussitôt contacté. Le courant est vite passé entre eux et moi. Un contrat et puis voilà le résultat.

 

Urbenhits: Venons-en à ton premier single "Dis lui" qui t'a officiellement lancé. Qu'est ce qui t'a inspiré à écrire ce texte aussi sentimental?

 

Erythier:  Ce texte est venu suite à mes incapacités d'articuler et de me tenir debout entre temps devant les filles qui me plaisaient. Je l'ai écrit en 2012 lorsque j'étais en classe de première. C'était mes réalités du moment. Ce qui est sûr, je ne suis pas le seul à l'avoir vécu. A travers cette chanson, je donne le courage à ces jeunes comme moi de toujours déclarer avec audace leur flamme aux filles qui leur sautent le coeur. Mais attention, j'ai bien chanté "Dis lui". Si vous lui dites ça et que vous allez plus loin, ne venez pas accuser Erythier. J'ai bien dis de le lui dire mais pas de le faire. Donc prenez vos dispositions.

 

Urbenhits: Parlons de ton dernier single "C'est Toi La Chose". D'où t'es venu l'idée et qui était à la prod?

 

Erythier: Le concept vient de là où je viens. Je suis togolais et chez moi on dit souvent "ewoué gni noua". En français, littéralement ça veut dire C'est toi la chose,  pour dire t'as le swagg, t'es friqué, ou bien des moqueries par dérision. "Ton papa a volé l'argent de l'Etat, c'est lui la chose". "A tous mes gars qui prêtent de vêtements, c'est eux les choses". Vous voyez! Donc c'est une manière plus aisée à qualifier quelqu'un et ceci de manière ironique.

 

A la prod, c'était Crédo Sedjro, le meilleur de sa génération. Au fait, au début ma maison de production m'a fait faire un instru chez un artiste que vous connaissez bien mais dont je vais taire le nom pour des raisons professionnelles. Ensuite j'ai fait la connaissance de Crédo au concours HKH où on a échangé les contacts. Je suis passé chez lui un jour, on s'est amusé puis ça a donné ça. C'est juste un truck de dingue.

 

Urbenhits: Est-ce que Erythier fait aussi un rapprochement entre le concept "C'est Ça Le Truck" de Blaaz avec le sien "C'est Ça La chose"?

 

Erythier: Vous savez tous autant que nous sommes dans ce domaine, on fait notre musique comme on le pense. Blaaz est un ainé que je respecte comme tous les autres d'ailleurs. S'il y'a un constat, un rapprochement ou quoi que ce soit, je laisse l'avis aux fans. Tout ce qui m'importe moi c'est que je fasse ce que je dois faire et bien. Tant que personne ne me dit CTLC est nul alors je suis satisfait et je continue fièrement ma route.

 

Urbenhits: S'il arrivait que quelqu'un te lance des piques, vas-tu répliquer?

 

Erythier: Drôle de question. Avec vous les médias, il faut toujours s'attendre à des questions suprenantes. Bref comme je l'ai dit dans un couplet à moi "L'habit ne fait pas le moine, mais au bon moine de bons habits". Je ne  suis pas trop dans ces délires. Depuis ma sortie,  je n'ai pas un seul son égotrip. Ma musique se veut chercheur d'argent chez les riches qui ont de très bonnes oreilles musicales.

 

Pas une musique qui se met en challenge avec des pauvres. Je vaux mieux que les clashs. Mais (vous vous doutiez qu'il y ait un Mais, rire) il peut néanmoins arriver que je réponde avec classe et subtilité à de l'intoxication.

 

Urbenhits: La musique béninoise et la musique togolaise, quelle différence fais-tu?

 

Erythier: Franchement, les deux musiques ont de la matière, seulement exploitées de manière différente. Le rap béninois a un peu plus de visibilité que le rap togolais et ceci grâce au travail professionel qui s' y fait. Je ne dis pas qu'au Bénin c'est deja ça. Juste une légère avance. Contrairement aux autres genres musicaux modernes le Togo a sû trouver une certaine identité propre à elle. Ce qui n'est pas encore le cas du Bénin. Voilà un peu mon point de vue sur la chose. Je souligne que c est relatif. Ça c'est mon point de vue. Pour les autres, ça va de soi.

 

Urbenhits: Quels sont les artistes avec qui tu aimerais collaborer ici au Benin et dans la sous région?

 

Erythier: Les collaborations, c'est à mon équipe de décider. J'aimerais bien quand même collaborer avec tout artiste faisant de la bonne musique. Pas forcément le rap parce qu'à la base je ne me définis pas exclusivement comme rappeur. Ça va aussi de même pour les artistes internationaux.

 

Urbenhits: Quels sont les artistes béninois qui t'influencent? Et quels sont les artistes que tu aimes le plus écouter?

 

Erythier: Je ne parlerai pas d'influence sans prétention aucune. A m'entendre, je ne pense pas que ma musique vit sous l'ombre de quiconque. Par contre, au bled j'écoute assez d'artiste,et depuis peu j'écoute beaucoup plus la nouvelle génération qui à mon avis est innovatrice. Pas seulement ceux qui sont actuellement sous les projecteurs, mais aussi ceux que le public ne connaît pas encore mais qui sont talentueux. Je pèse bien mes mots.

 

Urbenhits: Parle nous de tes projets à venir.

 

Erythier: Les projets, il y en a assez. Juste que le public aime qu'on le suprenne alors  je garde le suspens. L' actualité c'est CTLC et son remix 1. Beaucoup m'ont demandé s' il y aura un remix 2 mais bon on verra. C'est un peu ça la chose.

 

Urbenhits: Un mot pour conclure cet entretien?

 

Erythier: Je ne peux que remercier toute l'équipe Isyprod, tous les artistes qui me soutiennent, le charmant public qui est le mien, ceux qui critiquent pour me donner de plus, tous ceux qui aussi n'aiment pas ce que je fait. A vous grandes têtes de médias qui dans l'ombre, faites le plus grand boulot. C'est vous en réalité les choses. Merci. Je vous en remercie.

 

Les singles "Dis lui" et "CTLC" sont toujours disponibles sur votre site préféré www.urbenhits.com

 

Interview réalisée par Jaures Bradley A.

 

facebook

Fatal error: Class 'Conf' not found in /home/urbenhits/public_html/view/beta1/function.php on line 408